Tutti gli uomini hanno un prezzo

La corruzione va combattuta sapendo che è sempre esistita e sempre esisterà.

È questo il punto da cui prende le mosse  “Les discrètes vertus de la corruption” di Gaspard Koenig.

Opporvisi in modo frontale è irrazionale e dimostra inesperienza e incomprensione del fenomeno…

… le phénomène s’est toujours répété à l’identique, il est sans espoir et même irrationnel de vouloir s’y opposer…

Il tema della fatalità è una costante in chi approfondisce le dinamiche della corruzione…

… Ce thème de la « fatalité » revient toujours sous la plume des auteurs qui traitent de la corruption. Tous leurs livres pourraient s’intituler, sur le modèle d’un pamphlet de 1848 signé Amable Grandjean : De la corruption partout et toujours…

Basterebbero gli esempi storici delle società incorruttibili per spegnere l’entusiasmo del combattente neofita…

… Les Etats socialistes sont nés avec l’espoir formidable de former une société purifiée où la corruption deviendrait non seulement impossible, mais inutile. L’échec de l’URSS à accomplir ce rêve est patent…

Senza  libero scambio dei beni, la corruzione è strutturale…

… Dans une économie où les biens ne s’échangent pas librement, et où la prime remplace la plus-value, la seule forme de compétition possible consiste à soudoyer les fonctionnaires…

La Cina dei romanzi polizieschi…

… les romans policiers de Qiu Xiaolong décrivent avec précision une autre forme de socialisme bureaucratique, celui de la Chine. Ouvrons par exemple le dernier en date, Le Très Corruptible Mandarin…

Ma il moralista non deflette: “che importa se le azioni sono vane… grazie alla mia resistenza la morale è salva!”.

Spesso la corruzione segnala un vitalismo costruttivo

… Finalement, la corruption permet de maintenir un souffle de vie et une parcelle d’esprit d’initiative dans une administration sclérosée…

Il welfare state è un pò il padre di tutte le corruzioni…

… On pourrait même extrapoler cette analyse et soutenir, comme l’a fait Joseph La Palombara, professeur de sciences politiques à Yale, que toute bureaucratie génère sa propre corruption…. La naissance d’administrations pléthoriques pour gérer le Welfare State dans les pays occidentaux, tout au long du xxe siècle, a produit des dysfonctionnements qui valent bien souvent ceux du « socialisme de marché » à la chinoise…

Ma anche il liberalismo ha le sue corruzioni: fino a poco tempo fa, per esempio, non solo era irrilevante corrompere all’estero ma addirittura deducibile dalle imposte locali…

… la corruption liée aux contrats avec des partenaires étrangers était non seulement autorisée, mais déductible des impôts, au titre de « frais commerciaux…

La corruzione di stampo liberale offre un’ampia gamma di esempi…

… L’essor de la corruption dans les pays qui ont récemment rompu avec le communisme, comme la Roumanie, montre bien les limites du libéralisme…

La percezione è tutto: se una civiltà trova un potente cantore della corruzione, sarà considerata inevitabilmente più corrotta delle altre. I fatti sono quasi irrilevanti…

… Ou bien d’écouter Juvénal, au temps de l’apogée de l’Empire romain, vitupérer dans ses Satires le « torrent des vices », la « folie de l’argent », les « contrats juteux » des temples et des ports, et les courtisans, et les courtisanes, et la jeunesse dorée qui frime dans ses chars tout neufs sur la voie Flaminia…

A variare nel tempo e nello spazio non è tanto la corruzione quanto la percezione della corruzione…

… Ce n’est donc pas la corruption qui varie à travers les âges, c’est la manière dont elle est perçue. Même Transparency International le reconnaît implicitement, en baptisant son classement des pays, publié tous les ans depuis 1995, non pas Corruption Index, mais CPI, Corruption Perceptions Index. Il ne s’agit donc pas d’évaluer la corruption « objective »…

i problemi con la corruzione cominciano quando tenti di definirla, il concetto non è mai chiaro: anche dare la mancia è una forma di corruzione…

… une distinction désormais célèbre entre la « corruption noire », unanimement condamnée ; la « corruption grise », qui ouvre la voie à une casuistique plus complexe, et ne choque que les teigneux (les blogueurs d’aujourd’hui) ; et enfin la « corruption blanche », largement tolérée (du pourboire à la boîte de chocolats). La « zone grise » de la corruption est bien entendu la plus intéressante, puisqu’elle se dilate ou se rétracte selon l’évolution des mentalités, créant un espace de flou moral où se reconnaît la liberté d’un peuple…

Montesquieu (non pincopalla) aveva le idee chiare su quanto fosse difficile avere le idee chiare in tema…

… Montesquieu : « Les hommes, corrompus dans le détail, sont de très honnêtes gens en gros. »…

Nonostante tutte queste criticità, a intervalli regolari viene lanciata una “crociata”…

… Blankenburg analyse l’action coordonnée des différentes élites : les juges ont lancé des campagnes morales sans précédent (Eva Joly en France, le juge Garzon en Espagne, l’opération Mani Pulite en Italie…) ; les médias ont surenchéri dans le « journalisme d’investigation »…

Il tema “tira” e la politica risponde alla mai sazia domanda di onestà

… Ce mouvement de scandalization a gagné le monde entier. Transparency International a été fondée en 1993. L’OCDE a établi en 1998 une convention contre la corruption. L’ONU a fait de même en 2003…

Mai come qui l’accusatore diventa in un amen accusato, e difendersi invocando “la mela marcia” è ridicolo almeno quanto invocare il “partito marcio”.

La corruzione è un contagio e non si presenta quasi mai in forma di “mela marcia”…

… quelques éléments pourris suffisent à corrompre peu à peu le tout, en franchissant une sorte de point d’irréversibilité qui fait basculer la société dans un état définitivement mauvais, sans réforme possible… On ne peut isoler un « secteur » corrompu, de même qu’on ne peut partager les individus entre purs et corrompus. C’est bien la société elle-même qui est corrompue…

La corruzione è sempre “sistema”. Il sistema-Walpole in GB

… Voici comment l’écrivain John Andrews décrit Robert Walpole : « le principal auteur et artisan d’un système de corruption bien réglé qui a presque subverti la constitution »

Il sistema francese

… Dans la France contemporaine, Eva Joly a parfaitement décrit la nature systématique de la corruption. Voici ce qu’elle écrit sur la « grande corruption » : « l’esprit se récrie lorsqu’il s’agit d’accepter l’existence d’un système généralisé de corruption…

I corrotti erano quasi sempre gente rispettabile. E la gente rispettabile è quasi sempre corrotta, magari a sua insaputa.

La frustrazione endemica dei giudici anti-corruzione (che vorrebbero svuotare il mare con un bicchierino) li rende persone pericolose…

… Le juge, devant ces malfrats à visage découvert, se sent inutile, maladroit, ignorant du monde et de ses coulisses : « Il n’y a qu’un juge pour ne pas savoir que le capitalisme s’est construit à coups de délits d’initiés ! s’indigne un PDG…

Se il fenomeno è universale la colpa non è degli uomini ma delle regole. Agli intellettuali la soluzione.

Domanda: se la corruzione “fa sistema” e fagocita tutto, da dove spuntano quegli strani esseri che chiamiamo “incorruttibili”?

Si tratta essenzialmente di “folli” anti-sistema…

… Mais si la corruption fait système, où trouve-t–on les incorruptibles, ces « purs » dont il faut bien reconnaître l’existence ? Précisément, en dehors du système. Ce sont les saints et les fous…

Spesso si tratta di mediocri esclusi dall’ agone dell’agire concreto, oppure di pigri o pavidi che si auto-escludono cercando nella purezza del moralismo la loro via. Nietzsche li descrive con parole dure:

… Nietzsche a des mots assez durs, au § 262 de Par-delà Bien et Mal, pour tous ces réfractaires au principe de corruption universel : il les appelle les « incurablement médiocres »…

*****************************************************************

Nella favola delle api Bernard de Mandeville descriveva la prodigalità come un “nobile peccato”…

Poiché i doni non sono mai gratuiti, la parentela tra corruzione e prodigalità risulta evidente…

L’idea di Mandeville: la corruzione è un autentico collante sociale

… Le « noble péché » de Mandeville place la corruption au centre même des relations sociales…

Domanda da un milione di dollari: a partire da quale soglia il dono diventa corruzione.

Marcel Mauss: corruzione come scambio di doni…

… La corruption pourrait alors se définir comme un pur échange de don et de contre-don, pour reprendre les concepts élaborés par Marcel Mauss, père de l’ethnologie moderne, dans son Essai sur le don paru en 1923…

In Mauss la corruzione diviene norma

… Mauss forge sa théorie en observant les tribus de Polynésie et de Mélanésie. Chaque membre se trouve pris dans un réseau complexe où il est à la fois donateur et récepteur : c’est un cercle dans lequel on entre une fois et dont on ne sort jamais…

La scena che apre la saga de “Il Padrino” dice tutto sulla società dell’onore (che non sarà la nostra ma è quella da cui veniamo)…

… « Tu ne m’offres pas ton amitié, répond le Don. Tu ne penses même pas à m’appeler Godfather. Au lieu de cela, tu viens chez moi et tu me demandes d’assassiner pour de l’argent. »…

Qual è l’essenza del potlatch, d’altronde?…

…Consommer, humilier, restituer : telle est la formule ultime du potlatch, qui entraîne une redistribution perpétuelle de la donne sociale… l’échange ne se réduit pas à ce qu’on appellerait aujourd’hui les « biens de consommation », puisqu’il s’étend aux gestes et aux paroles…

Mauss contro il diritto romano (e la disumanità dei codici)…

… A la fin de son Essai, Mauss tente de tirer, à partir de ses recherches ethnologiques, des conclusions concernant son époque. Il fustige la rigidité de notre système juridique, inspiré du droit romain, qui scinde droit réel et droit personnel, contrat et obligation morale, rapports marchands et échange. Cette tentative de limiter le potlatch à la sphère privée des petits cadeaux, cette volonté de réduire l’achat et la vente à un mécanisme psychologiquement neutre de fixation des prix témoignent pour Mauss de « l’inhumanité de nos codes »…

Affrancarsi dal diritto tramite una stretta di mano per ritrovare la propria umanità

… S’affranchir du droit existant pour retrouver le sens du don ; mépriser l’échange contractuel pour lui substituer des relations de confiance ; préférer à la pesanteur des signatures l’engagement plus définitif de la parole ; ignorer les « clients » qui ne deviennent pas des « amis » ; remplacer les prix abstraits du marché par ceux que l’on négocie de la main à la main ;…

Corruzione e natura umana, un intreccio inestricabile.

Puo’ essere felice una società dove usi millenari del tutto naturali (esempio la raccomandazione) debbono essere praticati nella vergogna?

La guerra alla corruzione scatena lo scetticismo dell’uomo di mondo e degli esperti…

… Il faudrait traduire d’urgence en français l’ouvrage de deux universitaires, Stephen Kotkin, professeur d’histoire russe à Princeton, et Andras Sajo, professeur de droit à la Central European University de Budapest, qui ont publié en 2002 Political Corruption in Transition : A Skeptic’s Handbook. La lecture de ce « livre de poche du sceptique » est salutaire quand la presse parisienne part en croisade contre la corruption en Hongrie, Slovaquie, Slovénie, Bulgarie, Roumanie… Or la corruption n’a commencé à poser problème dans le paysage politique local qu’à la suite des critiques de l’Occident… Kotkin et Sajo s’insurgent contre ce moralisme abstrait, dédaigneux de l’histoire du pays, oublieux des réalités nationales, et soucieux avant tout de la bonne conscience de l’Occident… ils mettent au point une défense de ce qu’ils prennent soin de nommer le « clientélisme », terme mieux connoté que le mot importé de « corruption »…

La corruzione parte integrante del vivere sociale

… La corruption devrait être envisagée comme l’élément nécessaire d’un mécanisme plus large de relations sociales, mécanisme qui correspond en grande partie à l’exercice du pouvoir politique »…

La lotta alla corruzione nei fatti: un maquillage temporaneo destinato a tener tranquilli i bambinoni esaltati…

… la lutte contre la corruption dans les pays de l’Est consiste le plus souvent en un simple maquillage destiné à séduire les technocrates européens, et vite effacé une fois obtenue l’adhésion à l’Union…

****************************************************************

La lotta alla corruzione non avvelena solo il vivere sociale ma rischia di impoverirci.

L’idea è esposta con maestria in un capolavoro della letteratura di tutti i tempi…

… Cette idée se trouve au cœur de La Fable des abeilles, texte fondateur de l’œuvre de Mandeville

Gli acerrimi nemici della corruzione: sacerdoti e filosofi. Ovvero gente che vive da seduta.

L’argomento della favola all’osso…

… L’argument de la Fable est simple : une ruche paisible, opulente et industrieuse, organisée avec urbanité et atteignant l’excellence dans les différents arts, abrite des abeilles qui se comportent en tous points comme les hommes, tricheurs, trompeurs, cupides, vantards, ambitieux… L’existence a beau être douce pour chacun, certaines abeilles s’emportent contre les vices de leurs contemporains… Jupiter, agacé par ces plaintes continuelles, décide de punir les abeilles en leur accordant ce qu’elles réclament : l’honnêteté… En une demi-heure, le prix de la viande, auparavant surévalué par tous les bouchers, chute en flèche : les artisans et les industriels réduisent spontanément leurs marges. Cette déflation brutale prélude à un délitement progressif de tous les corps de métier : plus de criminels donc plus de justice ; plus de dettes donc plus de système bancaire ; plus de luxe donc plus de modes ; plus d’orgueil donc plus d’arts… La ruche perd sa splendeur passée…

La morale: l’onestà rovina gli affari e la prosperità di tutti

… La fable fournit une démonstration que les logiciens appelleraient « par l’absurde » : si les gens devenaient honnêtes, alors la société serait ruinée ; donc il y a un lien intrinsèque entre les vices de l’époque et la grandeur de l’Angleterre de George Ier. « Vices privés, avantages publics »…

Gli economisti concordano: le regole più facili da aggirare sono anche le più inefficaci. Aggirarli è un bene per tutti.

Il liberale: 1) la corruzione è favorita dalla legislazione pletorica 2) le leggi in eccesso sono sbagliate 3) aggirare una legge sbagliata arricchisce la comunità, sottoporvisi la impoverisce. Ergo, la corruzione – ovvero il mezzo con cui aggiriamo le leggi –è un bene sociale.

D’altronde c’è un’altra parentela ben nota: egoismo e corruzione

… De tous les « vices » essentiels à la prospérité d’une société, il en est un particulier, source de tous les autres selon Mandeville : « the Avarice ». Et ce vice entraîne un comportement précis : la corruption…

*****************************************************************

Nella corruzione c’è qualcosa di “splendido”, non a caso è tipica delle grandi civiltà…

… les grandes civilisations doivent être corrompues et les sociétés honnêtes, arriérées. Entre les deux, il faut choisir…

Il corrotto è uomo di gusto. La Londra dell’epoca d’oro…

… Pour illustrer son propos, Mandeville prend l’exemple de Londres, une ville sale, bruyante, fatigante, et lui oppose un « bois ombragé à la campagne »…

A contrariis, incorruttibilità e barbarie vanno spesso insieme. C’è qualcosa di acerbo nell’illibato…

… à propos des Norvégiens : « Leur alliance presque mystique avec la nature les rend viscéralement hostiles aux désordres quels qu’ils soient : la guerre, la misère, la pollution ou la corruption. »…

Di Pietro non dà forse l’impressione esteriore del cavernicolo?

L’onestà si addice al sempliciotto di campagna, la corruttibilità contrassegna la raffinatezza dell’urbe.

La città è focolaio al contempo di corruzione e di ricchezza. Dopo quanto detto in precedenza, nessuno se ne meravigli.

Se cerchi rettitudine finirai in un villaggio vichingo

Le grandi civiltà mediterranee cantate da Braudel sono il regno dell’arte… e della corruzione… 

“… I paesi scandinavi sono scolaretti diligenti nella lotta contro la corruzione, buona parte dei loro successi sono verosimilmente da accreditare al retroterra barbarico che ancora permea una certa mentalità nordica che produce quell’attitudine quasi militaresca con cui vengono accolti taluni precetti che suonerebbero a dir poco stravaganti quando giungono alle orecchie dei popoli con una civiltà pregressa più corposa… Così come certo folclore politically correct, anche il dogma dell’incorruttibilità richiede, per essere assimilato, una prolungata astinenza dalle tentazioni mondane, una mente naif che si offra come tabula rasa da “indottrinare senza residui” ai comandamenti della nuova “religione laica”, in questo senso non c’è niente di meglio di una tribù vichinga abituata a contemplare da sempre il nulla delle distese boschive e dei ghiacci… Ricorrendo ad un’analogia forse un po’ azzardata potremmo chiederci: dove nel XX secolo trovò più completa applicazione la “modernissima”
dogmatica marxista? Semplice, nel barbaro oriente russo, e ancor di più in Cina o in Cambogia: quanto più predomina il selvatico, quanto più ci si inoltra nella tundra o nella giungla, tanto più la regola è applicabile in modo “puro” e senza mediazioni… Non a caso già il Braudel di “Civiltà e Imperi” evidenziava come la civiltà fiorisca nella ricerca impulsiva e caotica della libertà dei singoli… un certo caos vitale è prerogativa della grande civiltà, affermava lo storico, perché solo una grande civiltà puo’ permettersi di annoverare tra le sue fila individui abbandonati a se stessi, ai propri errori, alla propria follia, alla propria ricerca… è tra costoro che troveremo i grandi nomi di domani… al contrario, più si fa sentire il peso di una religione soffocante, del moralismo, del politicamente corretto, più l’individuo è sorvegliato, protetto, coccolato, più l’influsso della passata barbarie è destinato a stagnare…”

Corruzione, creatività e ricchezza hanno un’origine comune: l’individualismo.

… La corruption témoigne d’un plaisir pris à tout ce qui est individuel, d’un amour de soi qui autorise une certaine forme de trahison vis-à-vis des autres… Cette confiance retrouvée en l’individu et en ses plaisirs permet de s’affranchir de la « croyance générale d’un peuple »…Une fois laissée à elle-même, l’énergie que les individus mettaient auparavant à défendre des causes communes se transforme en « passion privée… C’est donc aux époques de corruption « que la tragédie court les maisons et les rues, que naissent le grand amour et la grande haine et que la flamme de la connaissance s’élève avec éclat vers le ciel »…

Per Nietzsche la corruzione è segno di buona salute e di

… Des passions portées à leur plus haut degré, des arts et des sciences en pleine expansion, une verve, une ironie brillante qui envahit toutes les tables, la vie fêtée au jour le jour…

Il grado di corruzione di una società segnala il suo grado di libertà.

L’incorruttibile sguazza come un pesce nelle acquee del totalitarismo.

Nel Grande Fratello, George Orwell ha raccontato bene l’inferno della trasparenza…

… George Orwell dans 1984 à propos de son héros, pris dans l’enfer transparent de Big Brother : « tout ce qui laissait entrevoir une corruption l’emplissait toujours d’un espoir fou »…

E che dire di Robespierre?…

…l’homme fort du Comité de salut public répétait à longueur de discours que sa « mission » était de « libérer le peuple de la corruption »…

Ricetta per combattere la corruzione: diffondere l’ideologia

… les grandes idéologies produisent leur lot d’Incorruptibles. Parmi eux, l’officier SS Adolf Eichmann… On connaît bien Eichmann, le bourreau sans remords. On s’attarde moins souvent sur Eichmann l’Incorruptible, tel que nous le présente Arendt dans son chapitre sur « Les devoirs d’un citoyen qui respecte la loi »…

Tutti conoscono Eichmann l’incorruttibile, pochi conoscono Kurt Becher, il corrotto uomo d’affari che grazie a provvidenziali  bustarelle trasse in salvo caterve di ebrei…

… Mais Becher, un homme d’affaires-né qui après la guerre devint l’une des plus grandes fortunes d’Allemagne de l’Ouest, généralisa rapidement sa méthode, proposant de fixer un prix (2 000 dollars) pour chaque Juif à sauver… Becher voyait des occasions quasi illimitées de remplir ses propres poches. Le seul obstacle qu’il rencontra fut Eichmann, créature subordonnée si jamais il en fut… Eichmann contre Becher, le fonctionnaire consciencieux contre l’homme d’affaires véreux…

****************************************************************

L’incorruttibile ama l’ideale, il corrotto un tipo empirico

… il faut décrire le point de départ et le point d’arrivée : l’intègre et le corrompu, l’adolescent naïf et l’homme d’expérience, le jeune professionnel idéaliste et le businessman retors, le journaliste indigné et le politicien mesuré…

L’incorruttibile è indolente, il corrotto un iperattivo

… l’indolent prend le temps de réfléchir, méprisant les entreprises précipitées et les avantages passagers. Il trouve que « le monde est devenu fou » et hausse les épaules en parlant de « cette société… »…

L’incorruttibile in fondo odia il mondo e la vita pratica, spende la sua anonima giornata su blog e social alla ricerca di una frase ad effetto. Lo esalta la denuncia. L’eroismo dell’eremita è cio’ che lo seduce…

… Peu lui importent les risques encourus : plus l’injustice sera grande, plus son héroïsme sera indubitable…

Il corrotto non riposa mai e non cessa di allacciare contatti, intessere relazioni e farsi nuovi amici.

Si parte tutti idealisti, ma come avviene la metamorfosi, come si diventa corrotti? L’arte dei grandi letterati soccorre su questo punto…

… Passons aux cas pratiques : comment un jeune homme normalement constitué, c’est-à-dire idéaliste et impatient, va-t-il prendre peu à peu le chemin de la corruption… Le premier de nos jeunes gens est Lucien de Rubempré, héros d’Illusions perdues et de Splendeurs et misères des courtisanes. Ces deux romans de Balzac… la figure de P.B. Jones, le héros du dernier livre de Truman Capote, Prières exaucées…

Potremmo sintetizzare dicendo che il corrotto è “dalla parte della vita”…

…  Entre le pur et le corrompu, entre l’homme à principes et l’homme du monde, nous avons donc pris notre parti, qui est aussi celui de l’art, de la création, de la vie…

***************************************************************

Il corrotto non lo dice ma lo pensa: tutti gli uomini hanno un prezzo

… « Every man has his price » : tout homme a un prix pour lequel il se vend. Telle est la maxime de la corruption, énoncée selon la légende par Sir Robert Walpole, Premier ministre de George Ier puis de George II…

Il pragmatismo anglosassone sotterrò l’idealismo tedesco forgiando il mondo moderno. Le domande chiave da allora  mutarono: da “che fare?” a “quanto pagare?”… 

… La question n’est alors plus « que dois-je faire ? » mais « combien faut-il payer ? »…

Le proposte indecenti fioccarono…

… Cette question est au centre d’Indecent Proposal (Proposition indécente), le film d’Adrian Lyne… David. — Il y a des limites à ce que l’argent peut acheter. John G. — Pas beaucoup. Diana. — On ne peut acheter des gens. John G. — J’achète des gens tous les jours. Diana. — Dans les affaires, peut-être, mais pas quand les vrais sentiments sont en jeu. John G. — Vous êtes naïve… mettons un peu à l’épreuve tous ces clichés : toute une vie à l’abri du besoin, contre une seule nuit… Diana reste prisonnière d’un mythe kantien…

La virtù si trasforma e diventa virtù legata alla conoscenza: se ogni uomo ha un prezzo qual è il prezzo di Tizio? Come inferirlo?…

… On sait depuis Friedrich Hayek que le marché est le meilleur instrument de connaissance. Ce qui vaut pour les objets doit s’appliquer aussi aux âmes : l’évaluation sert d’introspection… Osons dire alors que every man has his price. C’est une morale difficile, qui exige de l’expérience pour évaluer les autres, de l’énergie pour réussir ses entreprises, et une vraie connaissance de soi-même pour fixer son propre prix…

****************************************************************

nell’imaginario del benpensante la corruzione viene spesso rappresentata come un patto col diavolo. Faust è il patrono dei corrotti…

… Ce qui apparaissait, dans la version faustienne, comme une damnation, un abandon de l’âme, est vécu par les profanes modernes comme un avilissement, une perte d’identité… Ces clichés sont largement repris par Alain Etchegoyen dans Le Corrupteur et le corrompu, qui fait de l’« intégrité » la pierre d’achoppement de toute morale…

Si pensa ad un momento topico in cui forze terrestri e forze demoniache s’incontrano.

Ma la realtà è diversa: la corruzione diventa modus vivendi, routine. La corruzione non sconvolge le vite perché è vita quotidiana.

La corruzione non è un patto vergato col sangue ma qualcosa che s’insinua e che i più ingenui praticano continuando a denunciarla in buona fede, come l’evasore che non solo non si accorge di essere tale ma si lamenta: “l’idraulico non mi ha fatto la fattura!”.

**************************************************************

Il corrotto è uomo di mondo fatto e finito…

… l’homme du monde le plus accompli doit aussi être, pour Mandeville, le plus corrompu. Seul celui qui a accepté tout ce que la vie lui offrait, sans conditions, peut le rendre avec autant de grâce…

Un esempio maestoso: Talleyrand

… le prince de Talleyrand. Ses contemporains s’accordent tous sur la noblesse de son style : Fouché le présente dans ses Mémoires comme un « personnage si délié, d’un esprit si brillant, d’un goût si exercé et si délicat ». Même Chateaubriand, son pire ennemi, lui reconnaît « une grande façon qui tenait à sa naissance…

L’uomo corrotto preside agli affari sfoderando un autocontrollo spinto al limite. Le sue doti: impassibilità, rapidità, moderazione

… Son impassibilité lui tient lieu d’immoralité. Talleyrand ne se vante…

Il corrotto non è immorale, “moltiplica le morali”, “relativizza i valori”, li rende negoziabili.

Elogio della riservatezza

… Talleyrand a lui-même théorisé cette impassibilité en faisant l’éloge de la « réserve »..

Elogio del tempismo

… Tout son art est de saisir l’occasion, de guetter le moment où les tendances vont s’inverser – le coup d’Etat du 18 Brumaire ou Waterloo. Cette recherche du juste milieu…

Come non parteggiare per il corrotto una volta constatata la sgradevole disumanità acerba e poltronesca dell’incorruttibile…

…  l’abbé Sieyès, idéologue à principes et homme de pouvoir peu enclin aux compromis. Sieyès est « inhumain », explique Talleyrand… Cri du cœur de Talleyrand : l’Incorruptible n’est même pas digne d’appartenir à la race des hommes…

La grande resilienza del corrotto nelle parole di Machiavelli…

… On croirait lire Machiavel décrivant le « torrent de la fortune », auquel il est inutile de résister, mais qu’il faut savoir détourner à son profit. La virtù consiste alors, dans la grande tradition grecque, à se mettre à la disposition des événements, sans les mépriser à l’avance, ni les regretter après coup…

Elogio del senso della misura e della moderazione…

… La circonspection doit succéder à l’audace, et alors la grandeur n’est plus que dans la mesure… Trouver le point d’équilibre est, aux yeux du corrompu, bien plus subtil, plus complexe et plus méritoire que d’accomplir les grandes actions d’un jour… Il faut croire Talleyrand quand il déclara au congrès de Vienne : « La France place aujourd’hui sa gloire dans sa modération….

Anche il corrotto ha una sua morale

… C’est là toute la morale du corrompu : on peut mépriser la loi et ignorer la morale, mais il faut respecter les pactes que l’on a conclus…

Talleyrand sulla sciocca mancanza di moderazione in Napoleone…

… Talleyrand écrit à propos de Napoléon et de la catastrophe inévitable où le menait sa soif de conquêtes : « Il n’y avait plus pour lui de transaction possible avec les intérêts de l’Europe. »…

Il corrotto sta dalla parte della vita, l’incorruttibile dalla parte della sterilità e della morte… magari “bella” ma sempre morte…

… Chateaubriand reprochait à Talleyrand d’appartenir aux « hommes de la vie », en l’opposant aux « hommes de la mort » que sont les véritables héros…

Francois Mitterrand… genio trasformista…

… François Mitterrand. Son meilleur biographe, Franz-Olivier Giesbert, en convient : « Mitterrand n’est jamais lui-même ni tout à fait un autre… cette pose désabusée, ce dédain des principes propre aux (grands) hommes d’expérience… Il fut d’abord nationaliste, adhérant à dix-huit ans aux Volontaires nationaux, mouvement de jeunesse des Croix-de-Feu, puis radical, radical-socialiste, socialiste, et finalement libéral… François Furet lui reconnaît « un génie d’ajustement aux circonstances et aux régimes »… Mitterrand a théorisé lui-même ce décrochage du signe par rapport au signifié, dans ses entretiens avec Marguerite Duras… socialiste » ou « libéralisme », ne constituent pas des choix idéologiques, mais des signes de ralliement vis-à-vis de tel ou tel clan…

*****************************************************************

I nemici del corrotto sono i forsennati della trasparenza. Gente inattiva messa ai margini del sistema …

… Ce n’est donc pas la corruption qui varie à travers les âges, c’est la manière dont elle est perçue. Même Transparency International le reconnaît implicitement, en baptisant son classement des pays, publié tous les ans depuis 1995, non pas Corruption Index, mais CPI, Corruption Perceptions Index. Il ne s’agit donc pas d’évaluer la corruption « objective »…

In loro il risentimento si traveste da senso della giustizia.

Mandeville li considera dei folli narcisi

… Mandeville avait déjà mis en garde ces redresseurs de torts. « Cessez donc de vous plaindre, leur avait-il intimé dans la morale de la Fable : seuls les fous veulent rendre honnête une grande ruche… Doublement fous : fous pour aimer la morne vertu, et fous pour croire qu’elle nous mènera vers un monde meilleur…

I folli si suddividono in due categorie ugualmente perverse: intellettuali e giudici.

Il tipico intellettuale fustigatore vive in un esilio fantastico

… il n’est guère un polémiste, penseur, sociologue ou éditorialiste qui n’ait fustigé la corruption de son temps. Jalousie, aigreur, vengeance à l’encontre d’une société où ils se sentent mal à l’aise ?… L’intellectuel isolé dans ses papiers, confiné dans ses colloques, prisonnier de conversations abstraites, finit par forger dans son inconscient un homme imaginaire, un homme bon, juste et désintéressé, à l’aune duquel il juge les autres. Peu importe s’il ne lui trouve aucune incarnation dans le monde tel qu’il est : il la renvoie à un monde futur (la Cité idéale de Platon) ou à un monde passé (le modèle antique de Rousseau)…. l’’intellectuel isolé dans ses papiers, confiné dans ses colloques, prisonnier de conversations abstraites, finit par forger dans son inconscient un homme imaginaire…

La distanza dal mondo non sembra avere virtù atarassiche, anzi, se c’è una persona rabbiosa è proprio lui…

… Des historiens du Moyen Age, des spécialistes de littérature anglaise, des chercheurs en biologie moléculaire, des journalistes politiques, des philosophes patentés ou des penseurs autoproclamés s’élancent avec la même conviction dans le grand combat contre la corruption. Ils ont le tort de croire que leur intelligence, indéniable dans les domaines qui sont les leurs, place d’emblée leurs considérations politiques au-dessus d’une conversation de comptoir…

Poi ci sono i “casi”, tipo Noam Chomsky

… Depuis, il égrène les lieux communs de la vulgate gauchiste dans des essais à succès, dont les titres ne surprendront personne : Responsabilités des intellectuels, La Loi du plus fort, Le Pouvoir mis à nu, Le Profit avant l’homme, La Fabrique de l’opinion publique, etc. Chomsky est devenu l’universitaire le plus cité… Il est vrai que Chomsky ne risque pas d’avoir les mains sales, puisqu’il ne les a jamais décollées du clavier de son ordinateur…

Al fustigatore la natura umana non interessa: il progresso per lui è una forza destinata a tutto travolgere e a spostare le montagne. E qui si torna al sogno dell’uomo ideale…

… Chomsky défend contre le postmodernisme européen l’idée d’une « nature humaine » ancrée en chacun, dotée de valeurs morales universelles, mais dévoyée par le capitalisme contemporain, et que seul l’avènement de l’anarcho-syndicalisme pourrait permettre de réaliser pleinement… Plutôt que de le renvoyer à un futur idéal ou à un passé disparu, Chomsky l’a logé en chacun de nous, présent mais bâillonné, prêt à resurgir à la première révolution…

L’intellettuale fustigatore ambisce alla santità dimostrando che gli altri non la meritano.

Il suo unico amico è il giudice che per amore delle regole ha divorziato dal buon senso

… Tous sont unis par l’horreur de l’argent facile et l’amour des règles. Si on les écoutait, la vie ressemblerait au Code général des impôts…

 

continua…

07_Forcella

Advertisements

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...